La compagnie

La création chorégraphique est l’activité principale de la compagnie Essevesse créée en 2013 par Antonino Ceresia à Marseille. Pendant cinq ans, Antonino a dirigé l’aspect artistique et administratif de la compagnie , grâce à sa riche expérience professionnelle acquise entre la France et l’Italie.
En 2018, Antonino invite Fabio Dolce à rejoindre la structure en tant que codirecteur artistique, estimant que la vision artistique commune avec son vieil ami est arrivée à maturité.
Les deux chorégraphes partagent en effet les mêmes racines éducatives, artistiques et culturelles.
Un parcours né en Sicile, notamment à Palerme, dans une culture orale riche en épisodes bruts et spontanés, puis mûri pour les deux, en Italie, et encore en France.
Avant de se retrouver les deux artistes ont parcouru leur chemin artistique professionnel, culturel et humain, dans différentes régions géographiques, qu’ils ont partagées en restant en contact jusqu’à ce que l’envie de se rassembler pour partager leurs expériences respectives, au service d’une recherche artistique commune méticuleuse et originale.
À travers leurs projets, ils souhaitent faire connaître leur point de vue sur les questions sociales qui les intéressent.
La dualité homme-femme et le dualisme entre masculin et féminin dans une relation entre deux individus; la relation entre le Moi et l’Autre, le Moi et le monde, le Moi et le sois ; les différentes facettes de la personnalité d’un individu dans un contexte social et dans son monde personnel, lorsqu’il entreprend un voyage de découverte introspective, dans son intimité; la désacralisation d’une thématique religieuse donnée en offrant une lecture laïque et moderne; la relation entre les sens tels que l’ouïe et le toucher, le son et le mouvement, la musique et la danse.
Ce ne sont que quelques-uns des thèmes abordés par les deux artistes.
L’équilibre entre le processus de création toujours en tension et l’attention portée à l’évolution du monde contemporain occupe une place importante dans leurs recherches chorégraphiques. Cela les guide vers la mise en valeur du mouvement instinctif et animal qui, intrinsèquement lié aux émotions émanant du monde qui nous entoure et sublimé par d’autres formes d’art, crée un nouveau langage.
Leur particularité est précisément de créer des performances, à la fois dans des contextes urbains / alternatifs et dans des scènes théâtrales, qui donnent la parole à de nouvelles formes d’expression telles que l’art numérique, la musique expérimentale, la cartographie vidéo et bien d’autres, tout en réévaluant les arts traditionnels tels que la musique classique, la peinture et la sculpture.
Ce faisant, ils souhaitent associer un public vaste et diversifié, en leur faisant prendre conscience de l’importance de se tenir au fait des progrès des arts et d’autre part d’apprécier le patrimoine artistique qui nous entoure, que nous tenons souvent pour acquis.
A côté de leur soif d’expérimentation chorégraphique stimulée par le progrès technologique continu, Fabio et Antonino tiennent une place privilégiée pour la poésie du geste et du mouvement.
Aujourd’hui, les deux artistes souhaitent témoigner de l’identité singulière de leurs origines et de la richesse du folklore de leur pays d’origine, la Sicile, terre de talents et de théâtre de passions, retrouvés après de longs voyages qui les ont conduits au loin communiquer le monde qui est en Sicile, et la Sicile dans le monde.

La compagnie


La création chorégraphique est l’activité principale de la compagnie Essevesse créée en 2013 par Antonino Ceresia à Marseille. Pendant cinq ans, Antonino a dirigé l’aspect artistique et administratif de la compagnie , grâce à sa riche expérience professionnelle acquise entre la France et l’Italie.
En 2018, Antonino invite Fabio Dolce à rejoindre la structure en tant que codirecteur artistique, estimant que la vision artistique commune avec son vieil ami est arrivée à maturité.
Les deux chorégraphes partagent en effet les mêmes racines éducatives, artistiques et culturelles.
Un parcours né en Sicile, notamment à Palerme, dans une culture orale riche en épisodes bruts et spontanés, puis mûri pour les deux, en Italie, et encore en France.
Avant de se retrouver les deux artistes ont parcouru leur chemin artistique professionnel, culturel et humain, dans différentes régions géographiques, qu’ils ont partagées en restant en contact jusqu’à ce que l’envie de se rassembler pour partager leurs expériences respectives, au service d’une recherche artistique commune méticuleuse et originale.
À travers leurs projets, ils souhaitent faire connaître leur point de vue sur les questions sociales qui les intéressent.
La dualité homme-femme et le dualisme entre masculin et féminin dans une relation entre deux individus; la relation entre le Moi et l’Autre, le Moi et le monde, le Moi et le sois ; les différentes facettes de la personnalité d’un individu dans un contexte social et dans son monde personnel, lorsqu’il entreprend un voyage de découverte introspective, dans son intimité; la désacralisation d’une thématique religieuse donnée en offrant une lecture laïque et moderne; la relation entre les sens tels que l’ouïe et le toucher, le son et le mouvement, la musique et la danse.
Ce ne sont que quelques-uns des thèmes abordés par les deux artistes.
L’équilibre entre le processus de création toujours en tension et l’attention portée à l’évolution du monde contemporain occupe une place importante dans leurs recherches chorégraphiques. Cela les guide vers la mise en valeur du mouvement instinctif et animal qui, intrinsèquement lié aux émotions émanant du monde qui nous entoure et sublimé par d’autres formes d’art, crée un nouveau langage.
Leur particularité est précisément de créer des performances, à la fois dans des contextes urbains / alternatifs et dans des scènes théâtrales, qui donnent la parole à de nouvelles formes d’expression telles que l’art numérique, la musique expérimentale, la cartographie vidéo et bien d’autres, tout en réévaluant les arts traditionnels tels que la musique classique, la peinture et la sculpture.
Ce faisant, ils souhaitent associer un public vaste et diversifié, en leur faisant prendre conscience de l’importance de se tenir au fait des progrès des arts et d’autre part d’apprécier le patrimoine artistique qui nous entoure, que nous tenons souvent pour acquis.
A côté de leur soif d’expérimentation chorégraphique stimulée par le progrès technologique continu, Fabio et Antonino tiennent une place privilégiée pour la poésie du geste et du mouvement.
Aujourd’hui, les deux artistes souhaitent témoigner de l’identité singulière de leurs origines et de la richesse du folklore de leur pays d’origine, la Sicile, terre de talents et de théâtre de passions, retrouvés après de longs voyages qui les ont conduits au loin communiquer le monde qui est en Sicile, et la Sicile dans le monde.

ESSEVESSE

Projets en cours

ON/OFF Dauphine Art Day

La compagnie participe le 5 et 6 avril  la nouvelle édition des Dauphine Art Days avec comme thème cette année (HORS) CADRES avec ON/OFF.